Les bilans du tour du monde pays par pays

Bilan SINGAPOUR

Bilan court ici tout comme notre séjour ( 3 jours seulement). Une ville du 22eme siècle qui laisse les villes d’Europe loin derrière en terme d’architecture. Un cuisine délicieuse, un mélange culturelle et religieux agréable… et de très très belles rencontres en couchsurfing… Une escale qu’on ne regrette mais alors vraiment pas!!!

Bilan MALAISIE

La Malaisie était notre dernière étape. Nous y avons surtout apprécié la cuisine, les paysages, la gentillesse des habitants, la diversité culturelle, religieuse, naturelle… Une bien belle étape pour finir notre grand voyage… pour profiter encore et encore… Ce pays est beau. Les iles sublimes sont peut être à visiter à une autre époque de l’année (pour nous c’était plutôt humide) et du coup on a également évité l’option ballade en forêt tropicale par temps de pluie…

En chiffre cela donne :

  • 3 mal de mers,
  • 1 brulure de méduse
  • beaucoup d’heure de bus
  • 3 iles différentes
  • 2 grandes tours petronas
  • et plein de supers belles rencontres

Bilan THAILANDE

La Thailande a vu nos premiers pas en Asie, nos premiers émerveillements, étonnements, nos premières suprises aussi sur ce continent si singulier. La découverte d’une culture si différente fut pour nous un vrai plaisir. Du Boudhisme, en passant par le cuisine, sans oublier, les paysage, les villes, le rythme,les ladyboys, la langue, les odeurs, tout était nouveau et nous en avons pris plein la vue.

Nous y avons fait de belles rencontres (encore merci à Wanwisa pour ces 2 jours passés avec toi), partagé un bout de notre aventure avec le frère de Marie et profiter de ce petit mois passé ici pour gouter au plaisir de voyager autrement (notre niveau de vie ayant considérablement augmenté ;-))

Bilan du CAMBODGE

Une seule semaine c’est bien peu pour se rendre compte de la diversité d’un pays, mais assez pour en avoir une petite idée et c’est cette petite idée que nous partageons ici, conscients que les voyageurs qui y ont séjourné un peu plus peuvent en avoir une vision différente.

Nous avons beaucoup aimé ce pays, dont l’histoire peut se lire sur les traits de chaque visage, et pourtant les cambodgiens ont une pudeur qui les rend beaux et mystérieux. Ce pays est en pleine reconstruction après les horreurs perpétrées sous le régime de Polpot mais est aussi empêtré dans la corruption (nous en aurons le plus bel exemple au poste de frontière à notre arrivée et l’utilisation du Dollar en est une autre preuve flagrante). C’est dans ce pays que nous aurons vu le plus grand nombre d’enfant de moins de 5 ans et leurs rires et leurs jeux ont été un ravissement.

Autre «surprise» pour nous, le peu d’amitié qui lie les thaïlandais et les cambodgiens. Nous sommes conscients que les deux pays sont en froid actuellement mais surpris que tous soient unanimes pour dire que leur voisin est moins bien.

Malgré le peu de temps passé dans ce pays des images resterons pour toujours gravées dans nos mémoires, celle des paysages, des temples, des visages et surtout celles des sourires des Cambodgiens .

En chiffre cela donne :

7 nuits en hôtels

3 villes visitées

9 heures de bus

Trois jours en tuk tuk

2 heures de bateau

8 temples visités

Une vingtaine de jus de fruits frais bus

Une dizaine de bières

Un millier de crocodiles rencontrés

Une quinzaine de singes croisée, dont 1 agressif.

Les visages de 2567 enfants croisés (si si on les a comptés)

1432 touristes dont 500 avec le tee shirt de la dernière bière à la mode (Chang ou autre), oui on les a aussi compté.

 

Bilan AUSTRALIE

L’australie est un pays continent que l’on a eu du mal à aborder. Deux mois, c’est à la fois long et court . Long, car cela représente un quart de notre voyage mais court, car pour un pays de cette taille il faudrait une année entière. Nous avons donc décider de limiter volontairement nos zones de visites pour pouvoir bien en profiter et surtout profiter de ces deux mois dans un pays anglophone pour améliorer notre anglais. Le bilan est réussi puisque nous avons eu l’impression de bien connaître les endroits ou nous sommes allés et d’avoir le temps de partager des expériences avec des familles australiennes. Ce pays est tout en contraste : immense mais avec peu de zones habitées, bordé de mer mais en manque d’eau potable chronique dans de nombreuses régions, peuplé de personnes d’une très grande hospitalité mais avec des terres peuplés d’animaux dangereux….Nous avons beaucoup aimé ce pays même si coté dépaysement cela ne sera pas le plus fort car cela reste un pays où on vit à l’occidentale et où les codes sont les mêmes qu’aux USA, en NZ ou dans certains pays d’Europe.

Transport:

  • 2 vols intérieurs
  • 4 jours en van
  • 10 jours en voiture
  • 4 trajets en bus

Hébergement:

  • 15 nuits en coachsurfing
  • 2 nuits chez des amis
  • 2 nuits dans la voiture
  • 3 nuits en vanne
  • 15 nuits en hostel
  • 17 nuits en camping
  • 1 nuit blanche

Personnes rencontrées:

  • 10 Australiens
  • 2 Allemands
  • 1 Américaine
  • 8 Français
  • 1 Italien
  • 1 Belge

Animaux rencontrés:

Kangourous, Wallabies, Wombat, Perroquets, Serpents, Araignées, Koalas, Ibis, Grenouilles, Méduses, Hog deer, Echidnée, Sangsues, Aras…

3 grandes villes visitées (Brisbane, Sydney et Melbourne)

3 régions visitées (Queensland, New South Wales, Victoria)

Bilan NOUVELLE-ZELANDE

La Nouvelle-Zélande a tenu ses promesses : paysages a couper le souffle, aventure en van et camping sauvage excitante, randonnées quasi quotidiennes, plages et criques magnifiques sur fond de montagnes enneigées, et des villes aux constructions récentes, bien différentes de ce qu’on peut voir en Europe. C’est un pays tranquille, à découvrir en prenant son temps, et sans stress comme le fond les néo-Zélandais.

  • Nombre de kilomètre avec Smither : 4554 km
  • Nombre de ponts traversés : 483
  • Nombre de kilomètres en voiture : 350 km
  • Nombre de nuit à l’hôtel : 2
  • Nombre de nuit en auberge de jeunesse : 5
  • Nombre de nuit en Van : 26
  • Nombre de nuit en voiture : 1
  • Jours de pluie 3, jours de soleil : 31
  • nombre de kiwi rencontrés : 0, d’otarie : 20, de pingouins : 3, de lions de mers : 10, de moutons : 1 millions, de vaches 500 000, de chiens 2, de chat 2, d’Alpaca : 3.
  • Nombre de personnes rencontrés : 0, nombre de personnes croisées une dizaine donc 2 Stéphanois et 1 Messin!!

Bilan POLYNESIE FRANCAISE :

Que dire des 15 jours passés au paradis… La Polynésie est différente… c’est une terre du bout du monde isolée de la France et de tout autre pays par des océans immenses. C’est aussi la terre de la culture ancestrale des Maoris, pour nous, cette destination a également été très différente des autres. D’une part, grâce à la visite de notre ami, Nicolas, avec lequel nous avons pu partagé un bout de notre périple, mais d’autre part aussi parce que c’est le seul pays de langue française que nous traverserons pendant ces 8 mois de voyage. D’une ile à une autre cet archipel est également très varié. De l’agitation, des bruits et des couleurs de Papeete, à l’isolement crusoesque de Huahine, chaque ile a son charme, son rythme et sa propre identité. Ces 15 jours ont été pour nous une source d’inspiration, nous ont permis de découvrir la faune marine et les merveilles de la biodiversité des lagons, de profiter des plages sublimes et désertes, de découvrir ou redécouvrir une nouvelle végétation, une nouvelle cuisine et un nouvel art de vivre.

Cette région du monde où le temps semble être arrêté nous a appris à prendre le temps de vivre et à savourer chaque petit moment de la vie : lever du soleil, mahi mahi sur la plage, jeu de cartes entre amis, baignade parmi les poissons, bref chaque instant à quelque chose de magique.

En chiffre :

  • 1 nuit à l’hôtel
  • 12 nuit en camping
  • 1 nuit à l’aéroport
  • 4 iles visités
  • 3 vols intérieurs
  • 2 aller retour en ferry
  • 1 tube de crème solaire
  • 2 tubes de lotion antimoustique
  • 1 tube de Biafine
  • 200 poissons et coraux différents observés.
  • 1 attaque de murène, 0 attaque de cone.
  • 2 nages parmi raies et requins.
  • 63km parcourus en scooter
  • 2 jours d’averses tropicales
  • 12 jours de soleil
  • 200 piqures de moustiques (dont 70 sur le gros orteil de Nico)
  • 1 bouteille de rhum et 6 litres de Hinano bus.
  • 10 matins réveillés à 5h00, et 3 matins réveillés à 6H00 soit 0 grass’ mat’ pour Nico.

 

Bilan Chili :

Le chili nous a laisse un sentiment mitigé. En fait, ce pays qui de l’Europe semble de taille raisonnable est en fait gigantesque une fois sur place et les nombreuses heures passées dans le bus pour se rendre d’un point à l’autre nous donne l’impression d’avoir perdu beaucoup de temps de visite. Le Chili est un pays qui s’occidentalise et qui dépayse non pas par ses villes mais par ses paysages presque surnaturels : les immenses déserts, sa cordillière des Andes, son Océan… Nous reviendrons surement pour faire le Sud cette fois qui semble bien différent du Nord. En tout cas ce pays nous a donne envie de passer plus de temps en Amerique du Sud !

Et en chiffres :

  • Nombre d’heure de Bus : 82H00
  • Nombre d’Heure de voiture : 6H00
  • Nombre de km parcourus : 5500 km
  • Nombre de nuit en auberge de jeunesse : 17
  • Nombre de nuit en hotel : 1
  • Nombre de nuit dans le bus : 3
  • Nombre de jour de pluie : 0, de soleil : 21
  • Altitude maximum : 4295 m
  • Altitude minimum : 0 m
  • Nombre de lamas rencontrés 500
  • Nombre de flamants roses : 20
  • Nombre de participation à des spectacle de rues : 1
  • Nombre de personnes rencontrés : 16 de toutes nationalités

 

Bilan PEROU :

Le Perou est un pays pauvre, le premier de notre voyage. Et ce pays nous donne à réfléchir sur nos tracas quotidiens quand on voit ses habitants prendrent tous les jours des bus en bout de course, sales et au sans freins à 4000m, quand pour éviter de payer des toilettes à 10c d’€ ils préfèrent aller dans les toilettes du bus qui n’ont pas été nettoyés depuis des lustres, quand vous vous apercevez que l’eau chaude ou le chauffage n’est pas d’actualité dans toutes les maisons et hotels, quand on voit un gamin de 5 ans vous demander l’aumone ou encore une mamie de 75 ans qui porte un sac de papates 3 fois plus lourd qu’elle en grimpant la montagne. Malgré cela, ce pays est d’une beauté à couper le souffle, ses montagnes et ses vestiges incas vous donnent le tourni, le lac Titicaca est immense et les villages d’un calme apaisant. Une semaine c’est bien peu pour apprécier un pays grand comme 2,5 fois la France mais assez pour nous donner envie d’y retourner!

En chiffre c’est :

  • 39 heures de bus
  • Jours de pluie 0, de soleil : 7
  • Altitude max : 3600 m
  • Altitude minimum 0 m
  • 7 français rencontrés dont 4 stéphanois
  • 4 chocolats chauds bus par Marie
  • Un carnaval
  • 1 seule douche à l’eau chaude
  • 6 douches froides
  • 1 rhume
  • 6 sites incas visités

Bilan USA :

Faire un bilan à chaud, n’est jamais évidemment, toutefois nous allons tenter et peut être ferons nous un second bilan à la fin du voyage avec du recul.

Il y a tellement de chose qui nous ont étonnés, ravis, que l’on a aimé ou pas aimé, de rencontres que l’on a déjà retranscris jour après jour… que pour commencé ce bilan quelques chiffres s’imposent :

  • Nombre de KM parcourus à pieds : 150 km environ
  • Nombre de KM parcourus en voiture : 5632 miles
  • Nombre de nuit en camping : 10
  • Nombre de nuit en Couchsurfing : 5
  • Nombre de nuit à l’hôtel : 10
  • Nombre de nuit dans la voiture 4
  • Rencontre d’1 autostoppeur, de 5 couchsurfers et d’un couple de québécois et tant d’autres rencontres furtives mai toujours agréables!
  • Nombre de parcs nationaux visités : 9
  • Nombre de fastfood testés : 11 (Mac Do, Starbucks, Burger King, Carl’s Jr, Pizza John, Taco Bell, Taco John, Subway, Wendy, Jack in the Box, Portillo’s Hot Dog)
  • Nombre de photos prises : 1822
  • Nombre de jour de pluie : 0  j ; de Neige : 2 heures ; de soleil : 28 j ; de nuages : 2 j

On a aimé :

  • La skyline de Chicago, les buildings, la modernité de cette ville
  • Voir la course MotoGP à Indianapolis, découvrir un nouveau circuit (Marie), découvrir une course en live (Sylvain)
  • Les rencontres avec d’autres Couchsurfers
  • Les paysages des parcs nationaux (pas la peine de nous demander notre préféré, ils ont tous quelques chose de particulier)
  • La junkfood à bas prix
  • La sympathie des américains
  • Le confort des hôtels pas chers
  • Les emplacement de camping toujours équipés d’un barbecue et d’une table avec des bancs
  • L’absence de bouchon même dans les grandes villes
  • Le sentiment de grandeur, d’immensité et de liberté
  • Les jolis Trucks
  • Vegas et ses casinos magiques
  • Les collines et l’âme de San Francisco

On a moins aimé :

  • La Fayette : trop calme, pas de charme, perdue au milieu de nul part (même si le campus de l’université est sympa)
  • Les parking hors de prix dans les grandes villes
  • Les prix exorbitants au Yellowstone
  • La difficulté de Couchsurfer dans les grandes villes
  • La Junkfood pas très saine
  • Les grandes plaines agricoles de l’Est (quasiment exclusivement du maïs)
  • Les prix des matchs de football (dissuasifs)
  • La pauvreté des gens à San Fancisco

2 réflexions sur “Les bilans du tour du monde pays par pays

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s