Mettre les gaz en Italie…

(Petite parenthèse dans le récit de nos vacances estivales dans la péninsule ibérique)

Mi-Septembre, se tenait à Misano Adriatico, une des manches du championnat MOTOGP. Ceux qui me connaissent bien, savent avec quelle passion je suis assidument chaque course depuis 15 ans maintenant (je prends RDV chez mon psy en écrivant ces lignes : môôn dieu que je suis vieille!!!) 😀

Nous partons le jeudi matin direction la Suisse et surtout Milan, première étape. Nous arrivons en milieu d’après-midi, arrivons dans la banlieue de Milan (à Monza plus exactement) et après avoir posé nos affaires dans la chambre, partons en recherche d’une station de métro pour nous rendre au centre ville. La circulation à Milan n’est pas vraiment recommandée pour les voitures étrangères , interdites dans certaines rues, parking ultra cher, le plus simple : le métro. Une heure plus tard, nous voilà au pied du Duomo. et malgré plusieurs visites de ma part sur cette place, je la trouve toujours aussi impressionnante…., nous visitons quelques rues alentours, un peu de shopping et un bon repas italien (MIAM!!) plus tard, qu’il est déjà temps de rentrer. Demain encore pas mal de route nous attend.DSC_0001 (1280x848)

DSC_0003 (848x1280)

DSC_0008 (1280x848)

DSC_0012 (848x1280)

DSC_0022 (1280x848)

Vendredi matin, c’est parti pour Misano, nous arrivons sur le circuit en tout début d’après-midi pile poil pour les essais de la catégorie MOTOGP, mais un souci de compréhension sur les possibilités d’accès avec notre billet nous contraint à changer nos plans. Nous décidons de profiter que la foule est sur le circuit pour aller visiter Tavullia (pour les non connaisseurs, c’est le village natal de la grande star Valentino Rossi, et il se situe à 20 min du circuit, autant vous dire qu’il est vite pris d’assaut!!)

DSC_0028 (1280x848)

DSC_0029 (1280x848)

DSC_0033 (1280x848)

DSC_0044 (1280x848)

12016697_10207870198463091_1933311926_n

Nous passerons plusieurs heures à visiter, faire du shopping (oui encore!!) et profiter du soleil qui fait du bien en cette fin d’été! Nous avions réservé une chambre via AirBnB… on arrive en fin d’après-midi, et là personne. on finit par trouver un numéro de téléphone, mais pas moyen de joindre la proprio… après avoir attendu un long moment, nous décidons d’aller manger, un peu stressées, et si jamais….personne ne venait…. Finalement, une bonne pizza à Riccione plus tard, et nous trouvons âme qui vive dans la maison voisine, après pas mal de discussion, d’appel, etc… nous finissons pas prendre notre cambre!! ouf ce sera pas la belle étoile pour nous. (ce qui aurait été d’autant plus dommage que la villa avec piscine est sublime!)

Nous passerons notre journée du samedi, sur le circuit, à apprécier les bruits de moteurs, commenter les temps de tel ou tel pilote, et sentir vibrer la foule… grisant et fatiguant. Nous trouverons le courage de nous rendre à Coriano, ville natal de feu Marco Simoncelli. On faire un tour près de la stèle, visitons la boutique, mais nous n’aurons pas le courage de faire la queue pour visiter le musée. La soirée se passera une fois encore à Riccione, avec un repas au bord de la plage.

DSC_0054 (1280x848)

DSC_0070 (1280x848)

DSC_0081 (1280x848)

DSC_0082 (1280x848)

Dimanche, jour de course, jour de fête, trois courses d’une intensité rare!! On ne regrette pas d’avoir fait le déplacement, chanter la marseillaise avec les autres français de la tribune, soutenir Valentino et voir son concurrent direct chuter sous nos yeux, des dépassements fous…. la foule en délire à chaque passage de Valentino… WAHOOOO!

DSC_0107 (1280x848)

DSC_0138 (1280x848)

DSC_0145 (1280x848)

Seulement une heure et demi de bouchon pour sortir du circuit, nous sommes heureuses….pendant 10 km! Puis c’est près de 7 heures de bouchons/pluie/orage/nuit jusqu’à Milan qui finiront de m’achever. J’arrive à l’hotel et même le gentil surclassement à notre arrivée, n’arrivera pas à me redonner le sourire, je suis KO!

Le lendemain, nous repartons comme nous sommes arrivées, fatiguées et sous la pluie…. marre de la route, et pressées de rentrer pour nous poser!! Mais quand même Que ces quelques heures sur le circuit étaient délicieuses et le jeu en valait bien la chandelle!!

Une réflexion sur “Mettre les gaz en Italie…

  1. C’était magique ces 4 jours! Oh que oui ça en valait le coup!!! On a pas énormément de souvenirs ensemble mais c’est certainement le meilleur … Même si nos GP en France sont pas mal 😉
    Bisous à vous 3

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s