Sur la route des cajuns

Si il y a une étape que Sylvain ne voulait pas louper au cours de ce trip dans le Sud des Etats-Unis c’est bien la visite de la Lousiane. Vieux fantasme de la terre promise des colons français, cette terre reste pour tous les Gaulois, un mythe, un petit coin de France perdu dans l’immense territoire Américain, mais aussi un héritage peu glorieux de notre passé colonial. Alors pour nous, pas question de louper cette étape et l’occasion de nous balader le long du Mississippi.

Pour nos amis yankee, en revanche la Louisiane et plus particulièrement la Nouvelle Orléans est plutôt une ville à mauvaise réputation où cohabite bandits, alcooliques et autres fripouilles en tous genres. A nous de nous faire notre propre idée…DSC_0305Nous débutons donc un trip de 350 miles à travers les marécages en empruntant la route nationale N°10 en fort mauvais état ! Après quelques heures de route nous décidons de faire une halte pour la nuit dans la ville de Bâton Rouge, dans un motel, qui pour ne rien vous cacher, ne restera pas dans nos mémoires !

Cette étape constitue notre premier contact avec la gastronomie Cajun (groupe ethnique francophone, habitant la Louisiane issue du grand dérangement du XVIII) à base d’écrevisse, de riz, de porc, alligator et d’épices, cette cuisine authentique et de caractère, nous éveille les sens et aiguise notre curiosité. Nous découvrons des plats traditionnels à base de Crawfish (écrevisses) mais aussi le fameux Jambalayia, et la gumbo soup.DSC_0315Au petit matin, il est déjà temps de repartir, direction la Nouvelle Orléans. Nous faisons escale dans une incontournable plantation de canne (la plantation Laura), héritage de l’époque coloniale. Nous découvrons ainsi la vie des esclaves noirs exploités dans ces champs par des riches propriétaires blancs venus faire fortune en Amérique.DSC_0343DSC_0373

Cela nous donne une idée de ce à quoi devait ressembler les rives du Mississippi au XVIII ème, bien avant que les exploitants des compagnies pétrolières ne viennent défigurer le paysage en y installant d’immense et horribles pipeline.DSC_0320

Nous voici à la Nouvelle Orléans, ses buildings, ses quartiers malfamés, sa moiteur et son odeur d’urine qui vous colle à la peau, mais surtout son French Quarter. Coloré, magnifique, historique et rempli de bourbon, de Jazz, de saveurs d’épices et de chaleur humaine. Si l’on excepte Bourbon Street et son atmosphère trop touristique, ce quartier garde un charme tout particulier. Nous logeons dans un sublime hôtel du quartier et profitons des plaisirs de la vie aux heures où le soleil ne nous brûle pas trop la peau. Nous faisons des haltes gustatives, nous nous enivrons de mélodies endiablés et flânons le long du Mississipi, magnifique journée, sublime voyage dans le temps.DSC_0467DSC_0427DSC_0450DSC_0443

DSC_0451Après 2 jours passés dans cette ville atypique, il est temps pour nous de rejoindre Corentin à Houston, bientôt un avion nous attendra pour nous conduire vers d’autres aventures.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s