Ce n’était pas une habitude mais ça commence à le devenir!

Cela fait désormais trois années consécutives que nous passons la semaine entre les deux fêtes de fin d’année à l’étranger. Après 2009 en Guadeloupe, 2010 en Australie, nous voici repartis pour un tour en ……Hongrie. Oui, vous l’avez compris le soleil et les plages de rêve n’ont pas été les principaux critères de choix cette année.

En fait nous connaissons peu l’Europe de l’est, Marie est déjà allée à BRNO en République Tchèque, quand à Sylvain, rien, pas même l’ombre de poil de moustache baladé dans l’un de ses pays si proches mais si méconnus. 

Cette fois-ci notre voyage ne se déroulera pas en couple comme à l’accoutumé mais en famille. En effet, la famille de Marie (ses parents, sa petite sœur et son petit frère) nous accompagne. Nous voilà donc parti pour un « trip » en famille de 6 jours à Budapest. Quoi de mieux pour Noël que de partager des instants forts avec les gens que l’on aime ?

Bon question « barroudage  » on repassera, notre périple est cette fois-ci préparé et organisé, mais on n’est pas allé jusqu’à la planification quand même, il faut pas déconner!

A la sortie de l’avion nous rejoignons notre hôtel situé en plein centre ville de la capitale, dans un quartier magnifique bordant la basilique St Etienne (décidemment  je suis poursuivi!).

C’est Noël et ça se ressent. Sur la place de la basilique les baraques du marché de noël laissent échapper des bonnes odeurs de repas traditionnels, d’épices, les rires des enfants jonchés sur des patins à glace se mêlent au « gong » retentissant de la cloche de la basilique.

Nous sommes là, très loin des clichés qui décrive la Hongrie comme un pays à l’héritage soviétique lourd à porter, fait de bâtiments grisâtres et de mines blasées. Budapest est plus une ville (en tous cas le centre) dont les décors sont issus de l’héritage de la renaissance austro-hongroise, rappellant  à chaque coin de rue le couronnement de l’impératrice SISI.

A quelques pas de la basilique on trouve le Danube, fleuve majestueux qui traverse la ville avec harmonie, lui donnant un petit coté mystique, on comprend alors pourquoi STRAUSS l’a traduit en mélodie. De l’autre coté de la rive jonchée sur la colline se trouve « BUDHA » la deuxième partie de Budapest. Nous découvrons « Budha » de nuit et c’est comment dire…..Magique!!

Nous vous laissons en juger par vous même: 

Une réflexion sur “Ce n’était pas une habitude mais ça commence à le devenir!

  1. Nous y étions en août dernier, c’est une ville vraiment magnifique. Et tout est si peu cher là bas ! La vue du Mont Gellért la nuit est juste magique !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s